maladie transmis par le moustique, la dengue, Le chikungunya, Le paludisme, La fièvre du Nil occidental (West Nile virus), Le virus Zika

La maladie transmise par le moustique:
"La fièvre de la dengue"

D’origine virale, la dengue est considérée comme maladie tropicale causée par quatre virus très similaires (Den-1, Den-2, Den-3 et Den-4) et transmise par les moustiques à l’homme via des piqûres de moustiques qui ont, à leur tour, piqué une personne infectée. Il n’y a donc pas de contagion directe entre humains, même si l’homme est le principal hôte du virus. Le virus circule dans le sang de la personne infectée pendant 2 à 7 jours, et pendant ce temps, le moustique (insecte endémique)peut le capter et le transmettre à d’autres.

Le vecteurs d’incubation de la transmission vectorielle pathogène de l’épidémie du virus de la dengue est le moustique, en particulier les moustiques de la fièvre jaune, mais aussi par le moustique tigre asiatique. Il s’est fortement propagé dans le monde entier. En prévention il est recommandé de se protéger des piqûres de moustiques en utilisant un répulsif(Insecticides contre les moustiques, produits anti-moustiques) et d’une bonne moustiquaire.

Aux Antilles, pour la lutte contre les moustiques (Démoustication), le ministère de la Santé ainsi que les autorités sanitaires préconisent de vider les récipients, soucoupes, gouttières d’eau stagnante afin d’éviter la prolifération des moustiques. Sachant que l’eau est le milieu dans lequel le moustique pond ses larves, il est de bonne pratique d’éliminer ces gîtes larvaires pour  éradiquer la prolifération du moustique tigre.

Lampe anti moustique

Boutique de complements alimentaires

Maladie transmise par le moustique: La Dengue Mosquito

Dans l’hémisphère occidental, le principal vecteur est le moustique Aedes aegypti (moustique de la fièvre jaune), bien que des cas transmis par Aedes albopictus (moustiques tigres) aient été enregistrés… La dengue est connue depuis plus de deux siècles, et est particulièrement présente pendant et après la saison des pluies dans les zones tropicales et subtropicales d’Afrique, d’Asie du Sud-Est et de Chine, d’Inde, du Moyen-Orient, d’Amérique latine et centrale, d’Australie et de diverses parties du Pacifique. Au cours des dernières décennies, la prévalence de la dengue a augmenté dans de nombreuses régions tropicales. Dans les pays de l’hémisphère nord, notamment en Europe, elle constitue un danger d’un point de vue sanitaire mondial , puisqu’elle se manifeste avant tout comme une maladie importée, dont l’augmentation est due à la fréquence accrue des mouvements de biens et de personnes.

maladie transmis par le moustique, la dengue, Le chikungunya, Le paludisme, La fièvre du Nil occidental (West Nile virus), Le virus Zika

La dengue virus, symptôme et diagnostic confirmés

Une fois infectés, dans la plupart des cas, la dengue survient 4 à 7 jours (rarement 3 à 14 jours) après une piqûre de moustique infecté, avec des températures qui peuvent même être très élevées. Dans 40 à 80 % des cas, l’infection a une évolution asymptomatique, mais est également capable de provoquer un large éventail de manifestations cliniques. La dengue classique se caractérise par une forte fièvre qui s’accompagne de maux de tête aigus, de douleurs autour et derrière les yeux, de fortes douleurs musculaires et articulaires, de nausées et de vomissements, d’irritations cutanées pouvant apparaître sur la majeure partie du corps 3 à 4 jours après l’apparition de la fièvre (les symptômes typiques sont souvent absents chez les enfants).

Dans de rares cas, une forme sévère appelée dengue hémorragique ou syndrome de choc de la dengue peut survenir et mettre la vie en danger. Le diagnostic est généralement établi sur la base des symptômes, mais peut être plus précis en recherchant le virus ou des anticorps spécifiques dans des échantillons de sang. La physiopathologie de cette forme n’est pas encore complètement élucidée. Elle survient souvent après une réinfection induite par un autre sérotype du virus de la dengue.

Il n’existe actuellement aucun vaccin ni médicament efficace pour le traitement de la dengue, c’est-à-dire que la thérapie est symptomatique. En d’autres termes, il n’est possible d’atténuer les troubles qu’avec des antipyrétiques et des antalgiques ; cependant ceux à base de salicylates sont contre-indiqués en raison de leurs effets anticoagulants.

laboratoire pharmaceutique-Français-produit-aphrodisiaque- complément alimentaire, huile essentielle
Argent colloïdal 20ppm 1l

Contre l’eczéma, brûlures, piqûres de moustiques, acné, verrues, mycoses et les plaies ouvertes Bouteille de 1 Litre.

Moustiques vecteurs de diffusions et incidences infectieuses

Selon une étude neurologiques et épidémiologique de l’institut Pasteur, ces dernières années, le nombre de cas d’infection par le virus de la dengue a considérablement augmenté dans le monde. Alors que dans les années 1960 on comptait entre 10 000 et 20 000 personnes touchées par an, on estime aujourd’hui qu’elles sont entre 50 et 100 millions. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 50 % de la population mondiale vit dans une zone à risque. En fait, il y a eu non seulement une augmentation des cas, mais aussi une expansion de la propagation géographique métropolitaine : dernièrement, par exemple, la maladie s’est propagée aux États-Unis, en Chine et au Japon, Amérique du sud. Des cas individuels de dengue ont également déjà été signalés en Europe (par exemple en Croatie, en Suisse et sur l’île de Madère).
L’augmentation mondiale se reflète dans l’histoire des cas en France, même si jusqu’à présent dans notre pays il n’y a jamais eu de transmission de la maladie : tous les cas signalés concernent des personnes revenant de voyages à l’étranger.

L’Encéphalite japonaise(Arbovirus) à atteint l’Europe, cependant les moustiques du genre Aedes, se propagent également au Canada, Etats-Unis. Le moustique tigre, Aedes albopictus, s’est déjà établi dans différentes parties du pays. Le moustique culex de brousse asiatique, Aedes japonicus, s’est également établi au niveau régional. Cette espèce peut transmettre la dengue même dans des conditions de laboratoire. De ce fait, il existe en principe un risque de transmission de la dengue en France mais il est minime et ne survient que dans des conditions particulières. Par exemple, les moustiques sont censés contracter le virus en piquant une personne infectée au retour d’un voyage à l’étranger.

maladie transmis par le moustique, la dengue, Le chikungunya, Le paludisme, La fièvre du Nil occidental (West Nile virus), Le virus Zika

Moustique dengue: Prévention et traitement

La mesure préventive la plus efficace contre la dengue est d’éviter d’entrer en contact avec des moustiques porteurs du virus. Des pratiques telles que l’utilisation de répulsifs, d’insecticide, de vêtements appropriés et protecteurs, de moustiquaires et l’élimination de gîtes larvaires deviennent alors prioritaires. Étant donné que les moustiques sont plus actifs tôt le matin et au coucher du soleil, il est particulièrement important d’utiliser une protection à ces parties de la journée.

laboratoire pharmaceutique-Français-produit-aphrodisiaque- complément alimentaire, huile essentielle
Gel Aloe Vera BIO 89% Tube 150ml

Ce gel est également apaisant contre les brûlures ou les piqûres (moustiques, araignées, insectes,…). 89% d’aloe vera bio Tube de 150 ml

Pour réduire le risque d’épidémies de dengue, le moyen le plus efficace est le contrôle systématique et continu du moustique qui agit comme vecteur de la maladie. Il s’agit d’éliminer toutes les eaux stagnantes à proximité des zones habitées, et de mener de véritables campagnes de lutte antiparasitaire qui réduisent la population d’ Aedes .

Il n’existe aucun traitement spécifique contre la dengue et, dans la plupart des cas, les personnes guérissent complètement en deux semaines. Les soins de soutien à la guérison consistent en un repos absolu, l’utilisation de médicaments pour faire baisser la fièvre et l’administration de liquides au patient pour lutter contre la déshydratation. Dans certains cas, la fatigue et la dépression peuvent persister pendant quelques semaines.

La maladie peut se développer sous la forme d’une fièvre hémorragique avec des saignements sévères de différentes parties du corps qui peuvent provoquer un collapsus pur et simple et, dans de rares cas, être fatals.

Un certain nombre de vaccins sont actuellement à l’étude, même si les connaissances sur le virus et son mécanisme d’action n’ont fait que progresser ces dernières années, après une accélération de la propagation de la maladie. Malheureusement, avoir contracté la dengue protège la personne uniquement contre le virus qui l’a provoquée mais pas contre les trois autres types viraux.

Maladies infectieuses transmis par les moustiques

Lorsque vous vous faites piquer par la femelle moustique, elle vous perce la peau à l’aide d’une pièce buccale spéciale (proboscis) pour aspirer le sang et pendant que le moustique se nourrit, il injecte de la salive dans votre peau et c’est à partir de là qu’il commence à vous transmettre le virus de:

  • La dengue,
  • Le virus du chikungunya,
  • Le paludisme,
  • La fièvre du Nil occidental (West Nile virus),
  • Le virus Zika

A l’issu de cette piqûre, votre corps réagit à la salive entraînant une éruption cutanée et des démangeaisons. Dans le cas d’une piqûre bénigne, vous n’aurez aucun symptôme et qu’une apparition d’une boursouflure et peut être des démangeaisons.

Certaines personnes infectées par le virus transmis n’ont qu’une légère réaction à une ou plusieurs piqûres. D’autres personnes réagissent plus fortement et une grande zone de gonflement, de douleurs articulaires, état grippal (fièvre, maux de tête, courbatures)et des rougeurs peuvent se produire.

Le cas des femmes enceintes infectées par le virus de la dengue peut être grave. La contamination n’entraîne pas de malformations mais peut générer des complications mortelles du fœtus et peut être à l’origine d’une fausse couche (au 1er trimestre), de décès du fœtus, d’accouchement prématuré ou de retard de croissance du fœtus. Le risque d’hémorragie à l’accouchement est également augmenté.

A ce jour, il n’existe aucun vaccin contre ces maladies pathogènes, épidémique transmis par un moustique.